Aller au contenu

Zoom sur : La réflexologie

Le pied comme clé de voûte

 La réflexologie : Une pratique ancestrale qui évolue sans cesse

 Des traces trouvées en Egypte et en Chine, témoignent de l'ancrage de la réflexologie plantaire dans l'histoire de l'humanité. Elle était alors largement répandue dans les soins de santé. L'idéogramme "Pied" en chinois signifie d'ailleurs "partie du corps qui sauvegarde la santé." 

En Occident, il faudra attendre 1913 pour que le docteur William Fitzgerald introduise la réflexologie. Il découvre que la pression de certains points du pied a des répercussions sur des zones précises du corps. Partant de ce constat, il établit le concept de “thérapie zonale". Son assistante, Eunice Ingham, a amélioré et vulgarisé sa théorie. Elle est l’auteure du premier traité de réflexologie moderne, dans lequel elle établit une cartographie détaillée des pieds. Depuis de nouvelles formes ont émergé, comme le Dien Cham originaire du Vietnam qui se pratique sur le visage.

 

Comment ça marche ?

Toutes les réflexologies (la réflexologie plantaire sud-africaine incluse) sont fondées sur une vision holographique du corps humain (projection du corps en miniature sur des zones support dites "réflexes"). Les zones sont dites réflexes car elles permettraient une action à distance sur l'organe associé.

Il existe différentes formes de réflexologie :

  • Plantaire (pieds)
  • Palmaire (mains)
  • Auriculothérapie (oreilles)
  • Sympathicothérapie (endo-nasale) etc...

chacune a ses vertus et ses spécificités (cartographie, instruments, nature des pressions etc...) ! 

Focus sur la réflexologie Plantaire sud-africaine

La réflexologie plantaire sud-africaine a été créée par Chris Stormer, infirmière et sage femme, à la fin des années 1980 en Afrique du Sud. 

Cette réflexologie s’appuie sur une cartographie spécifique ; s’intéresse tout particulièrement à l’origine émotionnelle de ce qu’elle contribue à lever. Elle s’éloigne de la vision largement répandue du « plus forte est la pression, plus j’ai de résultats ». La finesse du toucher instaure un climat de confiance et de détente propice à la relaxation, au repos et ouvre la possibilité d’un travail profond.

Elle se pratique sur pieds talqués (argile fine si besoin) ; Les zones-réflexes sont harmonisées selon une courbe bien précise. Cet équilibrage vise à activer les forces du bien-être, et contribue à restaurer un équilibre physique, émotionnel et énergétique.

 La durée du soin est d’1 heure, un minimum de 3 séances espacées d’un mois est recommandé (parfois en « cure » : 1 séance hebdomadaire sur 1 mois) une séance mensuelle est idéale en « entretien » .

Domaines d’application :
Relaxation, Hygiène de Vie, Ecologie Personnelle, Mieux-être (sautes d’humeur, sommeil, gestion du stress, passage de vie, fatigue d’inter-saison, jetlag…)


Pour Qui : Enfants à partir de 7 ans et adultes dont l’état de santé est compatible avec cette pratique ou sur accord du médecin traitant.


Les limites :
La réflexologie Plantaire est inadaptée en cas de mycoses et de verrues, d’artérite, de troubles importants de la circulation sanguine, de cancer en phase évolutive, de grossesse de moins de 3 mois, de fracture ou d’intervention chirurgicale récente, de maladies auto-immunes.

En cas d’antécédents médicaux, d’affections chroniques, si vous êtes sous traitements ou en cas de doute, il est utile de consulter un professionnel de santé avant d’envisager une séance.
La réflexologie ne se substitue pas aux traitements médicaux et ne dispense en aucun cas d’un RDV chez le médecin.